pop


pop

pop [ pɔp ] adj. inv.
• 1955, diffusé à partir de 1965; mot angl. amér., de popular « populaire » pop art
Anglic.
1Se dit d'une forme de musique populaire issue de divers genres en honneur dans les pays anglo-saxons (formes de jazz, folk, rock and roll). Festival de musique pop (on emploie aussi l'anglic. pop music ).Chanteur, groupe pop. N. f. Une idole de la pop.
2Qui concerne le pop'art. Les artistes pop. La peinture pop.
⊗ HOM. Pope.

pop adjectif invariable (anglais pop, abréviation de popular, populaire) Se dit d'un chanteur ou d'un musicien de pop music. ● pop (expressions) adjectif invariable (anglais pop, abréviation de popular, populaire) Musique pop, synonyme de pop music. ● pop (homonymes) adjectif invariable (anglais pop, abréviation de popular, populaire) pope nom masculinpop (synonymes) adjectif invariable (anglais pop, abréviation de popular, populaire) Musique pop
Synonymes :
pop nom masculin ou nom féminin Synonyme de pop music. ● pop (homonymes) nom masculin ou nom féminin pope nom masculinpop (synonymes) nom masculin ou nom féminin
Synonymes :

pop
n. f. et adj. inv. Abrév. de pop music.
adj. inv. Relatif à la pop music. Des disques pop.

⇒POP, adj. inv. et subst.
I.Adjectif
A. —1. Musique pop. [À partir des années 1960] Forme de musique populaire d'origine anglo-saxonne, issue du rock and roll, du folksong et du jazz. Synon. pop music. Festival de musique pop. La musique pop a gagné progressivement l'ensemble des pays occidentaux industriellement avancés et a traduit dans de nombreuses langues son langage de contestation en accroissant toujours plus son public (H.-S. TORGUE, La Pop-music, 1978 [1975], p.99).
2. Relatif à la musique pop, à ses manifestations. Chanteur, groupe, musicien, orchestre pop; album, disque pop; émission pop; festival pop; revue pop. Radio-Caroline fut pendant quatre ans et huit mois la station-pirate la plus écoutée et la plus redoutée du monde. Son style «pop» influença jusqu'à la digne B.B.C. (L'Express, 17 mars 1969 ds GILB. 1980). Musique exaltant la vie souhaitée, rêvée ou à atteindre, la chanson pop relate aussi la vie quotidienne dans sa simplicité et dans sa résignation. Mais jamais, à notre connaissance, elle n'appelle à cette résignation, ni ne la justifie (H.-S. TORGUE, La Pop-music, 1978 [1975], p.77).
B. —1. Art pop (rare). Synon. de pop'art. L'art pop refuse les matériaux traditionnels de la peinture et de la sculpture (Femme pratique, sept. 1970 ds GILB. 1980). L'art pop se caractérise par le désir général —peut-être en partie dissimulé par d'autres motivations —de retrouver l'extraordinaire, le privilégié, l'évocateur et le provocateur dans le quotidien (BÉG. Dessin 1978, s.v. pop art).
2. Qui concerne le pop'art, qui a rapport au pop'art. Entre l'abstraction lyrique ou géométrique, la figuration nouvelle ou traditionnelle ou les peintres «pop», jamais peut-être dans l'histoire les expressions artistiques n'ont été aussi diverses (Le Monde, 13 mars 1969 ds GILB. 1980). Il existe deux sources au mouvement pop en Angleterre: le rôle de la photographie, important dans l'oeuvre de Francis Bacon à partir de 1949, et l'art brut de Jean Dubuffet (Encyclop. univ. t.13 1972, p.332).
C. —Relatif à l'idéologie, à la mythologie de la musique pop et du pop'art. Au sommet de la vague «pop», toute une série de films anglo-saxons ont été tournés, saisissant le phénomène musical et sociologique sous ses multiples aspects (Le Monde, 3 déc. 1971, p.31 ds REY-GAGNON Anglic. 1981).
II.Substantif
A.fém. Abrév. de pop'music, pop(-)music (infra rem.) ou de musique pop. Marqué par l'hégémonie progressive du «groupe» sur le «chanteur», accompagné de musiciens anonymes, le passage du rock à la Pop n'est pas seulement musical: il annonce un changement radical dans la mode et la mentalité des jeunes (H. OBALK, A. SORAL, A. PASCHE, Les Mouvements de mode expliqués aux parents, 1984, p.23).
B.masculin
1. Abrév. de pop'art. Tableaux d'Une Exposition, de Nicolas Ferguson. Le trio Emerson, Lake et Palmer au sommet du pop (Le Point, 23 févr. 1976, p.21, col. 1). Le Pop n'hésite pas à utiliser tous les moyens, même excessifs, de la répétition à l'amoncellement, de l'allusion au symbole (BÉG. Dessin 1978, s.v. pop art).
2. Idéologie et mythologie du pop'art, de la musique pop; comportement qui en découle. Le Pop définit la tendance à l'anticonformisme généralisé pratiqué durant les années 70 (H. OBALK, A. SORAL, A. PASCHE, Les Mouvements de mode expliqués aux parents, 1984, p.18).
REM. 1. Pop'music, pop(-)music,(pop music, pop-music) subst. fém., synon. de musique pop (supra I A 1). La diffusion planétaire des moyens de masse, la puissance financière des industries qui se rattachent à la chanson (...) soumettent la chanson française à des influences accrues et surtout à une forte concurrence des oeuvres de langue anglaise, pop'music originale ou traductions (F. VERNILLAT, J. CHARPENTREAU, La Chanson fr., Paris, P.U.F., 1971, p.116). Il serait (...) trop simple de dire que la pop music n'est qu'un jazz dégradé. On y trouve de nombreux caractères originaux: technique particulière de la répétition mélodique ou harmonique, accords simples évoluant parfois par mouvement parallèle, recherche de timbres nouveaux par divers procédés électroniques (Encyclop. univ. t.13 1972, p.334). Aux interrogations d'une jeunesse, et à son besoin de dépense d'énergie, la pop-music apporte une formulation propre et la violence de son expression artistique. La pop-music est le manifeste politique d'une masse non politisée (H.-S. TORGUE, La Pop-music, 1978 [1975], p.23). Rarement avec la graph. pop(-)musique. 50000 fans (...) sont venus là pour signer tous ensemble l'acte de décès de la pop musique d'hier (Paris-Match, 24 avr. 1973 ds GILB. 1980). 2. Pop(-)star,(Pop star, Pop-star) subst. fém. Vedette célèbre de la musique pop. Doc Watson. C'est la première fois que vient en France cette figure de légende, chantre de la folk-music, à qui plus d'une grande pop star doit beaucoup de son inspiration (L'Express, 31 oct. 1977, p.25, col. 1). Annie Leibovitz, photographe du monde du rock, apporte un témoignage spectaculaire sur l'incroyable folie qui règne autour des pop-stars. Et pas seulement sur scène (Le Point, 30 oct. 1978, p.35, col. 1).
Prononc. et Orth.:[]. On relève aussi la graphie pop': Enfin une pop' française (Le Nouvel Observateur, 6 juin 1977, p.24, col. 4). Étymol. et Hist. A. Adj. 1955 «populaire, du style de la musique moderne populaire aux États-Unis» (Jazz Magazine, sept., 24a ds HÖFLER Anglic.); 1966 «qui appartient à, qui a le style de la musique anglo-américaine populaire chez les jeunes des années 60» (Le Monde, 13 janv., p.13, note ds QUEM. DDL t.23). B. Subst. 1. 1964 subst. masc. «pop'art» (Le Monde, 24 juill. ds HÖFLER Anglic.); 2. 1966 subst. masc. «la musique pop» (L'Express, 17 avr., 59b, ibid.); 1970 subst. fém. «id.» (Pop Music, 23 avr., 19d, ibid.). Empr. à l'anglo-amér. pop, abrév. de popular, att. dès 1862 comme subst. représentant les expr. popular concert «concert populaire» et popular music «musique populaire» (NED et NED Suppl.2, cf. aussi l'attest. isolée en fr. de concert Pop en 1905 ds HÖFLER Anglic.), l'empl. de pop en appos. et comme adj., notamment dans le domaine de la mus., s'étant largement répandu au XXes. Bbg. GATFIELD (C. M.). La Formation du vocab. de la mus. pop. Toulouse-London-Ontario, 1976, pp.1-17. — HUMBLEY t.2 1974, p.656. —QUEM. DDL t.23.

pop art [pɔpaʀ; pɔpaʀt] ou (abrév.) pop [pɔp] n. m.
ÉTYM. V. 1955, mot angl., de popular art.
Anglic. Courant artistique qui s'est développé entre 1950 et 1970 aux États-Unis puis en Europe, caractérisé par la représentation plastique ou graphique d'objets industriels ou quotidiens à travers leur image dans la publicité, le cinéma ou la télévision. || Roy Lichtenstein, Andy Warhol, grandes figures du pop art.
0 Avec l'Op et le Pop cette tendance techniciste s'adjoint un esthétisme. Plus précisément, le regard sur l'objet technique, regard passif, attentif au seul fonctionnement, intéressé par la seule structure (démontage, remontage), fasciné par ce spectacle sans arrière-plan, tout entier dans sa surface transparente, ce regard devient prototype de l'acte social.
Henri Lefebvre, la Vie quotidienne dans le monde moderne, p. 96.
————————
pop [pɔp] adj. invar. et n. m. ou f.
ÉTYM. V. 1955; mot angl. des États-Unis, de popular « populaire ». → Pop art.
Anglicisme.
1 Se dit d'une forme de musique populaire issue de divers genres en honneur dans les pays anglo-saxons (formes de jazz, folksong, rock and roll). || Festival de musique pop (on emploie aussi l'anglicisme pop music).Chanteur, groupe pop. || « Une des formations pop les plus brillantes du monde » (l'Express, 6 févr. 1975, p. 22).
1 (…) passage capital, en vérité, que facilite la mise en condition exercée par le climat de la maison elle-même, avec ses murs un peu sales, couverts de « posters », la musique pop qui filtre derrière certaines de ses portes, son personnel jeune, tellement semblable à la plupart des garçons et des filles qui se présentent.
Claude Olievenstein, Il n'y a pas de drogués heureux, p. 208.
2 (…) un des plus célèbres orchestres pop d'Italie.
Pierre-Jean Rémy, Orient-Express, p. 152.
Par ext. || Boîte pop. || Revues pop.
(Personnes). Influencé par la musique pop et la mythologie qui l'entoure, ou par le pop art. || Il est très pop.
N. m. ou f. (Abrév. de pop music). || Le pop français, allemand. || Les stars du pop. || Impact du pop sur les jeunes. || Disque de pop. || Importance commerciale du pop. || Aimer la pop.
REM. On rencontre aussi les composés (anglais) pop-star, pop-song. Des pop-stars, des pop-songs.
2 Adj. invar. Qui concerne le pop art. || Peinture, sculpture pop.
N. m. Pop art.
HOM. Pope.

Encyclopédie Universelle. 2012.